Principes

Le Krav-Maga n’est pas une autre école d’arts martiaux, basée sur des approches conventionnelles. Il s’agit avant tout d’une méthode moderne de self-defense caractérisée par un mode de pensée cohérent et logique qui permet des techniques naturelles, pratiques et faciles qui sont basées sur des mouvements relativement simples du corps humain. Le souci de réalisme de cette discipline n’autorise donc pas de règles, de limites ou de compétitions sportives.

Le Krav-Maga a émergé dans un environnement où la violence, particulièrement de nature idéologique ou politique, était courante. Cela a permis de tester, d’étudier et d’améliorer cette discipline qui a ainsi prouvé qu’elle constituait une méthode idéale de self – défense face à de graves dangers.

LA RECHERCHE DE L’EFFICACITE

En Krav-Maga on pense que la simplicité est déterminante pour conserver un maximum de chances de survie face à une agression physique. Les mouvements simples sont courts et par conséquents peu fatiguants. Il existe deux bonnes raisons aux mouvements simples : ils permettent de conserver un maximum de fraîcheur physique pendant un combat, et un mouvement simple est court donc, la distance étant moins longue, il est automatiquement plus rapide.

Malgré l’absence de limitations en Krav-Maga, on va bien sûr observer des règles de sécurité pour que le pratiquant puisse sans danger atteindre un niveau élevé, mais on va faire en sorte qu’aucun mouvement, aucune attaque, ne nous soient étrangers. Chez nous pas de souci esthétique, la priorité est à l’efficacité. Notre souci est d’éviter tout apprentissage dans la tricherie, au profit d’un enseignement efficace dont on pourra user en cas de nécessité absolue. On s’efforcera de rester en vie et on essaiera d’être suffisamment efficace et maître de soi pour ne pas avoir à tuer ou causer de dommage irrémédiables. A partir de là on entre dans le domaine de l’art.

LA NOTION DE LEGITIME DEFENSE

La légitime défense permet à une personne de se défendre en usant de la force, sans que la justice puisse le lui reprocher. Pour qu’elle soit qualifiée de légitime défense, la violence doit répondre aux trois points suivants :

  • être nécessaire: il ne doit pas y avoir d’alternative (la fuite par exemple);
  • correspondre à une nécessité impérieuse (que la victime n’ait pas le temps de recourir à la Police par exemple);
  • être proportionnée à l’attaque.

La violence doit être utilisée pour se défendre immédiatement. Il n’y a pas de légitime défense lorsque la riposte a lieu alors que l’agresseur part ou que la violence vise à prévenir une agression future ou incertaine. Le Krav-Maga étant une self-défense, il s’inscrit dans ce cadre légal. De fait,  l’instructeur doit être informé et en informer ses élèves.

En France, les textes de références sont les articles 122-5 à 122-6 du Code Pénal.

LES 7 PRINCIPES D’IMI LICHTENFELD


Premièrement
Eviter de se retrouver dans une situation dangereuse, par exemple si l’on fait de l’auto stop, éviter les individus peu engageants, éviter de traverser à pied un quartier dangereux de la ville.

Deuxièmement
Se baser sur les réflexes naturels du corps humain.

Troisièmement
Se défendre et attaquer par la voie la plus courte et depuis la position où l’on se trouve, en privilégiant le minimum de prise de risque pour soi-même.

Quatrièmement

En fonction de la situation, et selon le besoin, en fonction du danger que représente l’adversaire, essayer de décourager celui-ci en parlant.

Cinquièmement
Utiliser les points sensibles du corps humain (yeux, gorge…) pour atteindre ou maîtriser l’adversaire.

Sixièmement
Essayer d’utiliser tous les objets à sa portée, puis les armes naturelles du corps.

Septièmement
Pas de loi, aucune limitation sur le plan des techniques, pas d’interdits, tous les coups sont permis. »